Auteur/autrice : <span>SNJ Ouest-France</span>

Auteur/autrice : SNJ Ouest-France

En juin, le journal va changer de patron

Une page va se tourner en juin prochain : le président du directoire Louis Échelard, 72 ans, a annoncé qu’il ne serait pas candidat au renouvellement de son mandat (de trois ans) à la tête d’Ouest-France. Celui qui a succédé à François Régis Hutin en 2016, après avoir été dix ans le numéro 2, restera cogérant du groupe Sipa, auquel appartient Ouest-France. (lire la suite sur le document ci-dessous).

La direction d’Ouest-France doit ouvrir les yeux

Réunie en assemblée générale le mardi 8 novembre 2022, la section syndicale SNJ d’Ouest- France a adopté à l’unanimité la motion suivante qui traduit un sentiment croissant d’inquiétude, d’incompréhension et de mécontentement au sein de la rédaction.

Mutuelle Ouest-France : où veut en venir la direction ?

Plus on avance et moins on comprend. L’appel d’offres lancé par la direction pour mettre en concurrence la Mutuelle Ouest-France a été à l’ordre du jour de deux réunions importantes. Le 19 octobre, un CSE extraordinaire a été entièrement consacré au compte rendu de l’expertise commandée par le CSE au cabinet spécialisé Actuarielles. Le lendemain, lors du CSE ordinaire d’octobre, la direction a rendu compte des conclusions de son évaluation des trois offres déposées par Audiens, Axa et Mutuelle Ouest-France-Harmonie Mutuelle. (suite sur le document ci-dessous).

Dix ans sans augmentation générale des salaires

Dix ans : ça fait dix ans, cette année, que la direction d’Ouest-France s’obstine à refuser toute augmentation générale et négociée des salaires du personnel. Quand les résultats sont bons, elle dit qu’elle « ne peut pas distribuer l’argent qu’elle n’a pas ». Quand les résultats sont moins bons, comme cette année, elle dit : « On n’a pas de marge de manœuvre. » Le principe, en tout cas, ne change pas : plus question de négocier avec l’ensemble des syndicats. (la suite sur le document ci-dessous)

Quelle stratégie pour stopper la baisse de la diffusion ?

Les chiffres de la diffusion du journal présentés au CSE du 22 septembre ne sont pas bons. Sur la période janvier-août 2022, les ventes ont baissé de 1,5 % par rapport à la même période de 2021 pour s’établir à 617 000 exemplaires (dont ventes « papier » : 506 000 exemplaires et abonnements numériques : 101 700 exemplaires). La direction s’inquiète notamment de la baisse marquée des abonnements « papier » portés (-6,2 %). (suite sur le document ci-dessous).

Ouest-France, c’est aussi un peu nous !

Réaction d’une collègue reçue samedi par le SNJ : « Colère de lire une telle prise de position à la-quelle tout le journal est associé dans cette simple phrase : “Ouest-France a toujours été opposé à l’eu-thanasie.” Et le journal, c’est aussi moi, un peu. […] Honte de lire ça quelques jours après le témoignage si poignant de ce médecin en fin de vie, malade d’un cancer, qui veut pouvoir choisir quand il dira stop à la souffrance. »

(suite sur le document ci-dessous).