Des résultats 2020 pourtant « pas si mauvais que ça »…

Des résultats 2020 pourtant « pas si mauvais que ça »…

Comité social et économique (CSE), commission rédaction, négociation annuelle obligatoire : les dernières réunions paritaires de décembre ont été à l’image de l’année 2020. Dans un contexte plus compliqué que jamais, parfois chaotique, Ouest France ne s’en sort, finalement, pas si mal. Les efforts constants et la capacité d’adaptation des salariés y sont pour beaucoup. La direction le reconnaît volontiers. Toutefois, qu’ils soient ouvriers, employés, cadres ou journalistes, les salariés, qui terminent l’année sur les rotules, seront nombreux à constater que 2020 ne leur aura pas apporté la reconnaissance sonnante et trébuchante qu’ils attendent parfois depuis longtemps. Ouest France investit, rémunère son actionnaire, rachète des concurrents, mais continue de tirer sur la corde salariale, en gelant les rémunérations, réduisant les effectifs et entretenant une précarité jamais connue auparavant. [lire la suite dans le document ci-joint]